Calendrier
des rencontres

< Août 2014 >

dim lun mar mer jeu ven sam
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
Nouvelles Estacades


Estacades : Hockey Midget AAA

LHJMQ

Hockey Québec

Nouvelle

Retour aux nouvelles / Des nouvelles de membre de la famille des Estacades-Mikaël Langlois-
Mercredi 04 janvier 2012

“Je m’attendais à être échangé” – Mikael Langlois

6-Mikael Langlois_1

22 décembre 2011 - La transaction qui a envoyé le défenseur Mikaël Langlois aux Screaming Eagles du Cap-Breton la semaine dernière lui permettra de tourner la page sur tout ce qui s’est passé depuis le déclenchement des hostilités cette saison.

 Après avoir connu une excellente première campagne avec le Drakkar de Baie-Comeau l’an dernier, le défenseur de 5’09 et 180 livres a connu quelques difficultés depuis le début du calendrier régulier, en septembre. Voyant qu’il avait beaucoup moins de temps de glace qu’au préalable, Langlois a admis qu’il s’attendait à changer d’adresse durant la période des fêtes. « Oui je m’attendais à être échangé puisque j’avais discuté avec mon agent des différentes options qui s’offraient à moi, a-t-il confié quelques jours après avoir appris la nouvelle.  Je n’ai pas eu la chance de jouer beaucoup depuis le début de la saison et disons que je suis content d’avoir l’opportunité de prouver que je peux jouer dans cette ligue ».

 Le principal intéressé ne se le cache pas : puisqu’il commençait à perdre confiance en ses moyens, ce dernier souhaitait fortement plier bagage vers une autre destination. « C’était mieux pour moi d’aller joueur ailleurs et de me joindre à une organisation qui croyait réellement en moi, a-t-il répliqué. Quand tu ne joues pas beaucoup de matchs, c’est certain que ce n’est pas évident. À un moment donné, je me suis mis à me poser beaucoup de questions, mais la seule chose que je pouvais faire, c’était d’essayer de garder les choses simples et de continuer à croire en mes capacités ».

 Lors de la campagne 2010-2011, année où Mikaël Langlois a fait son entrée dans le circuit Courteau, le Trifluvien a récolté 21 points (huit buts et 13 passes) en 57 joutes. Cette année, il a été appelé à défendre les couleurs du Drakkar à dix reprises seulement, amassant deux aides au passage. Tout un contraste, non ? « Je crois que l’arrivée de Samuel Carrier et de Sacha Guimond n’a pas aidée. On parle ici de deux bons joueurs offensifs qui ont un style de jeu similaire au mien. En raison de leur expérience dans la ligue, ils ont été en mesure de prendre ma place, autant dans l’alignement régulier que sur le jeu de puissance », a-t-il tenté d’expliquer.  

 Une belle expérience

Malgré tout ce qu’il a dû vivre depuis septembre, Langlois a apprécié son séjour passé sur la Côte-Nord. « J’ai adoré mon expérience à Baie-Comeau, a-t-il affirmé sans hésiter. C’est certain que c’était un peu plus agréable l’an dernier puisque je jouais régulièrement, mais cette année nous avions aussi une très belle gang et je crois que c’est ça qui va me manquer le plus. De plus, les partisans ont été incroyables. Je n’y retiens que de bonnes choses et tout ce que j’ai appris ici me servira, que ce soit sur le plan hockey ou individuel».

L’affrontement du 28 décembre entre les Screaming Eagles et les Mooseheads d’Halifax marquera donc le début d’un nouveau chapitre dans la carrière du défenseur de 18 ans. « Je suis extrêmement content de me joindre à cette équipe, a-t-il lancé lors d’un entretien quelques jours avec Noël. J’ai hâte de pouvoir relever ce nouveau défi et je suis content que l’équipe ait confiance en moi ».

 D’ici la fin de la présente saison, l’ancien porte-couleur des Estacades de Trois-Rivières ( édition 209-2010) aura une confiance à rebâtir et pour ce faire, l'arrière à caractère offensif compte bien peaufiner certains aspects de son jeu. « Je souhaite améliorer mon jeu défensif et offensif. Je ne veux pas parler d’un certain nombre de points car ça va venir avec le temps. Je désire simplement démontrer mes qualités, bien jouer dans les deux sens de la patinoire et me rendre le plus loin possible lors des séries éliminatoires ».

 En territoire connu

 Langlois ne sera pas complètement dépaysé lors de son arrivée au Cap-Breton. Loin de là ! En effet, il aura la chance de côtoyer Jean-Simon Deslauriers, l’un de ses amis trifluviens. « Je suis très heureux qu’il se joigne à notre équipe, a avoué Deslauriers. Puisqu’il vient de Trois-Rivières lui aussi, je le connaissais déjà auparavant. C’est certain qu’il sera un bon coéquipier et un bon ami ».

 Dès qu’il a appris qu’il avait été cédé aux protégés de Ron Choules en retour d’un choix de 7e ronde au repêchage de 2012, Mikaël Langlois est entré en contact avec son nouveau coéquipier. « JS a été l’une des premières personnes que j’ai contactées suite à l’échange, a rappelé le numéro 6. Je suis très content qu’il soit là-bas et j’ai hâte de pouvoir le côtoyer. J’aurai peut-être l’opportunité d’évoluer sur la même paire que lui, qui sait », a-t-il laissé entendre.

Simon Bédard